Par Michael Obst

Téléchargement de la version PDF du rapport d’origine de la fabrication CN

Une gestion simple des fluides appartient au passé. Grâce à son dispositif de paramétrage systématique résolument novateur, Rhenus Lub offre à ses clients dans l’industrie de l’usinage des métaux un meilleur niveau de transparence, des critères de comparaison et une optimisation continue de leurs procédés d’usinage. Le dispositif de gestion KSS de rhenus lubrineering contribue à la définition d’objectifs mesurables et à une diminution durable des coûts. Les contraintes des marchés sont claires : les entreprises des secteurs de la sous-traitance automobile et de la transformation des métaux doivent en permanence réduire leurs coûts tout en améliorant la sécurité et la qualité des approvisionnements. L’ingénierie industrielle permet d’atteindre ces objectifs. Des analyses  scientifiques permettent systématiquement d’accroître la productivité et surtout de définir des normes lorsque les procédés se répètent. De nouvelles méthodes d’ingénierie apparaissent régulièrement et des écarts de procédé sont décelés, tout cela permet de piloter les procédés de manière plus efficace et durable. Rhenus Lub GmbH & Co CG va cependant encore plus loin. Avec rhenus lubrineering, le spécialiste des lubrifiants reproduit pour la première fois cette méthode systématique, appliquée à Mönchengladbach, aux procédés d’usinage avec lubrifiants réfrigérants. La prise en compte des procédés dans leur globalité permet aux clients d’allonger la durée de vie de leurs émulsions, de réduire leurs coûts par pièce à usiner, de minimiser les défaillances et, par voie de conséquence, de rendre leurs procédés de fabrication à la fois plus économiques et plus sûrs.

Une étonnante répartition des coûts

L’expérience a montré toute l’utilité d’un investissement dans ce dispositif novateur de paramétrage systématique. Les fluides représentent dix-huit pourcent des coûts d’usinage des métaux dans l’industrie de la fabrication. Ce chiffre inclut aussi d’autres facteurs sur lesquels les lubrifiants réfigérants ont un impact, tels que l’élimination, l’efficacité des filtres, le recyclage ou la récupération.  Björn Linevondeberg, chef de projet rhenus lubrineering, affirme que l’expérience démontre que « les utilisateurs sont souvent étonnés de découvrir que les premiers remplissages et les remplacements de système de lubrifiant réfrigérant ne représentent qu’entre 5 et 20 % de l’ensemble des coûts imputables aux fluides ». Et il ajoute : « En revanche, les coûts de recharge ou de réajustement en cours de fonctionnement s’élèvent à 80 et 95 %. »

D’incroyables économies

Avec rhenus lubrineering, Rhenus Lub garantit des économies de coûts durable – jusqu’aux petites vis de réglage en apparence insignifiantes. Les experts en lubrifiants analysent systématiquement et dans leurs moindres détails, l’ensemble des données de procédés d’usinage pertinentes. Trois questions centrales se posent : combien de concentré adjoindre, pour des lubrifiants réfrigérants miscibles à l’eau, afin d’obtenir la concentration souhaitée ? À quelle fréquence le remplissage – des installations centrales par exemple – doit-il être renouvelé ? Quelles quantités d’adjonction de moyens de réglage (anti-mousse, bactéricide etc.) sont nécessaires pendant un usinage donné ? L’évaluation systématique de ces valeurs permet de constituer une base pour la définition de sous-objectifs réalistes, afin de diminuer, par exemple, le taux de concentré de 2,5 à 2,0 %. Les experts en lubrifiants sont donc bien conscients du fait que les frais de fonctionnement déterminent l’essentiel des coûts de fabrication. Ce qui paraît ne constituer que de négligeables décimaux – sur l’année considérée – est susceptible d’entraîner des économies considérables.

Intégration d’objectifs d’économies aux cahiers des charges

Rares sont cependant les spécialistes qui possèdent les connaissances empiriques et scientifiques requises pour affiner l’analyse de l’emploi de lubrifiants réfrigérants dans les procédés d’usinage au point de parvenir à un pronostic des économies potentiellement réalisables. Là encore, Rhenus Lub franchit un pas décisif supplémentaire : forts des 60 expériences réalisées avec succès dans de grandes entreprises allemandes, les experts en lubrifiants réfrigérants ne se limitent pas à faire de vagues pronostics, mais s’assurent au contraire que les objectifs d’économies sont inscrits dans les cahiers des charges. Linevondeberg d’affirmer : « Nous fournissons des garanties contractuelles à nos clients quant à la manière dont leur confiance dans rhenus lubrineering sera récompensée et dont les objectifs fixés seront effectivement atteints. »

Comment cela se traduit-il concrètement ?

Au début du projet rhenus lubrineering, les collaborateurs de Rhenus Lub effectuent une visite auprès des entreprises d’usinage des métaux. A cette occasion, chacun des jalons du projet est posé et les partenaires responsables de chacune des parties appelées à collaborer dans le cadre du projet rhenus lubrineering font connaissance. Les modalités d’application du service rhenus lubrineering sont déterminées au moyen d’une analyse précise de l’ensemble des procédés de fabrication. Les collaborateurs de Rhenus Lub étudient la manière dont les entreprises concernées utilisent les lubrifiants réfrigérants – de leur achat à leur élimination. Les outils ou les dispositifs de filtrage sont également pris en compte dans l’analyse, sur laquelle Rhenus Lub se basera pour définir le potentiel d’optimisation et les mesures précises à prendre. Une offre est élaborée et présentée au client.

Objectif : allonger significativement la durée de vie des fluides

Après la définition des objectifs vient leur mise en œuvre. Les experts de Rhenus Lub s’efforcent en permanence d’optimiser les délais de production, la sécurité des procédés et les économies de coûts. Ces dernières peuvent commencer au niveau du choix et de l’acquisition des produits, pour lequel un dispositif de « Single Sourcing » – consistant à traiter avec un seul prestataire et fournisseur – peut être envisagé. Le choix des techniques et des systèmes de maintenance et d’entretien, de contrôle des processus de travail et de la qualité, tout comme l’optimisation du remplissage et du nettoyage des machines de production, contribuent à allonger significativement la durée de vie des fluides utilisés. Une gestion adéquate de l’élimination, une planification exacte des ressources en personnel et l’organisation de programmes pertinents de formation des collaborateurs qualifiés : tous ces facteurs contribuent à améliorer les économies, de même que le respect de l’ensemble des directives de l’Union européenne (UE) en vigueur en matière de sécurité et de santé au travail et de protection de l’environnement.

Sécurité des procédés sur plusieurs sites

La dimension mondiale de rhenus lubrineering permet aux entreprises d’étendre cette gestion à leurs filiales internationales où elle est garantie à un niveau comparable. Les clients de rhenus lubrineering présents à l’international soucieux de transmettre les techniques de gestion complexe des fluides à leurs filiales étrangères sont sensibles à ce point. Si des opérations similaires sont exécutées par des machines-outils dans des usines situées en dehors de l’Allemagne, les procédés optimisés de rhenus lubrineering peuvent être reproduits dans ces usines et nécessiteront peu d’ajustements particuliers. Rhenus Lub permet donc à ses clients de trouver un équilibre entre la standardisation des procédés d’usinage et l’adaptation, avec souplesse, aux nouveaux sites de production. Selon Linevondeberg, « les entreprises présentes à l’international sur plusieurs sites désirent nécessairement avoir des procédés similaires qui permettront leur standardisation ». Cette standardisation permet de considérablement améliorer la qualité des procédés de fabrication qui pourront même être certifiés, comme c’est le cas dans le secteur de l’aéronautique par exemple. La comparaison des procédés permet une meilleure transparence et garantit leur reproductibilité : c’est ainsi que, d’année en années, les procédés d’usinage sont rendus plus sûrs et plus économiques.