Les experts en lubrifiants de Mönchengladbach s’investissent dans un projet social d’entreprise

À travers ce don de Noël, les experts en lubrifiants de Rhenus Lub qui travaillent au siège de l’entreprise à Mönchengladbach, ont apporté une contribution importante en matière d’« aide à l’auto-suffisance ». Le titulaire du Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus a fait honneur à ce projet lors de sa dernière visite dans la ville de Vitus où il a remis un chèque à deux écoles au nom du chef d’entreprise, Max Reiners.

L’économiste bangladais est à l’origine du « modèle d’affaires à caractère social » (social business), dont l’objectif est de mettre fin à l’injustice sociale par la maximisation des bénéfices et leur réinvestissement dans l’entreprise. Contrairement à l’effet ponctuel d’un don habituel, les investissements dans une entreprise sociale sont le gage d’une réussite durable. L’école soutenue par Rhenus Lub en est un bon exemple. Avec l’aide de nutritionnistes, les instituteurs enseignent aux enfants comment se nourrir convenablement et prendre soin d’eux-mêmes grâce une alimentation saine, ce qui n’est pas inutile à l’ère des fast-foods.

« Le principe qui est au cœur du modèle d’entreprise sociale consiste à donner aux personnes les capacités dont elles ont besoin pour résoudre elles-mêmes durablement leurs problèmes. C’est précisément cette idée qui nous a convaincus à Rhenus Lub », explique Max Reiners pour appuyer sa décision de s’engager dans ce projet en faisant un don annuel. « En tant qu’entreprise moyenne, nous sommes également responsables vis-à-vis de notre propre région et des personnes qui y vivent. D’où notre engagement depuis des années ici à Mönchengladbach en faveur de projets sociaux. »

L’économiste Muhammad Yunus, âgé de 71 ans, est le fondateur et l’ancien directeur général de la Grameen Bank, spécialisée dans le microcrédit. Le Prix Nobel de la Paix a été décerné à Muhammad Yunus et à la Grameen Bank en 2006, pour récompenser le développement plus efficace et socialement plus juste qu’ils ont permis.

Plus d’informations sur www.muhammadyunus.org