L’industrie 4.0 – Tout le monde en parle, mais qu’est-ce qui se cache réellement derrière cette expression en vogue ? Des études récentes révèlent que 30 à 50 % des décideurs du secteur de l’industrie et de l’économie interrogés ne savent pas précisément ce que signifie le terme générique « Industrie 4.0 » ou ce qu’ils doivent en penser. C’est ce que confirme une enquête du spécialiste des technologies de l’information CSC, menée auprès de 900 décideurs d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse, ainsi qu’un sondage effectué par Quest TechnoMarketing auprès de constructeurs de machines issus de dix secteurs axés sur l’automatisation.

La PME Rhenus Lub, basée à Mönchengladbach en Allemagne, illustre bien les possibilités qu’offrent la mise en réseau numérique des processus de production et leur intégration au processus de création de valeur global d’une société tournée vers l’avenir. Au cours des dernières années, l’entreprise familiale a investi environ deux millions d’euros dans le développement de son site de production des graisses, dans l’esprit de l’industrie 4.0. Le résultat peut être considéré comme un formidable bond en avant dans les techniques d’automatisation de la production de graisses lubrifiantes spéciales : grâce à une solution logicielle sur mesure unique au monde, l’intégralité du processus de production de Rhenus Lub, conditionnement compris, est désormais numérisé. Cette solution informatique de gestion de la fabrication est bien sûr intégrée au système ERP (Enterprise Resource Planning) mis en œuvre à l’échelle de l’entreprise. Dirigée par son propriétaire, l’entreprise produit désormais des lubrifiants dotés de qualité inédites et d’une précision maximale, en respectant des critères scientifiques et standards industriels parmi les plus rigoureux, à l’instar de ceux de l’industrie automobile et de la construction mécanique.

Une transition étudiée

Dès 2005, avec la mise en service de son site de production des graisses spécialisé, l’entreprise avait franchi une première étape décisive vers l’industrie 4.0. Les 15 lignes de production ultra-modernes avaient déjà été équipées de quelque 1 200 capteurs, transmetteurs de processus, moteurs de commande et actionneurs, presque tous réglables électroniquement. Grâce aux nouvelles possibilités offertes par l’informatique, les données qui en résultent sont désormais enrichies d’informations issues de la réception des marchandises, de la planification des besoins en matières premières, du processus de production, de la préparation des additifs, du conditionnement et de la logistique, puis centralisées dans le cadre d’une planification et d’une gestion globales des processus.

La commande automatique, synonyme de progrès qualitatifs

A partir de cette base de données, les spécialistes en lubrifiants ont développé en collaboration avec des experts de la M + W Process Automation GmbH une solution logicielle unique permettant la production de lots individuels selon des formules prédéfinies sur trois niveaux largement automatisés : des agitateurs à l’étage supérieur, des installations de finition au centre et des systèmes de conditionnement au niveau inférieur de l’usine. Une vingtaine de kilomètres de conduites et quelque 700 vannes de régulation permettent de transférer en toute flexibilité les produits de base, intermédiaires et finis d’une étape de traitement à la suivante. La conception des différentes lignes de production autorise une telle flexibilité que Rhenus Lub peut produire des lots de graisses hautes performances de 30 à 11 000 kg, parfaitement adaptés à chaque application. C’est l’automatisation progressive qui garantit cette flexibilité, aujourd’hui comme demain.

Car le spécialiste des lubrifiants basé à Mönchengladbach propose un vaste éventail de graisses spécialement dédiées aux secteurs de la construction mécanique, de l’automobile, de la technologie ferroviaire, du génie énergétique, de l’agriculture ou de la foresterie. Au niveau de la production, cela signifie planifier et fabriquer pas moins de 1000 produits différents selon des procédés chimiques relativement complexes. A titre d’exemple, la fabrication de graisses polyurées hautement spécialisées nécessite plus de 30 étapes différentes. Celles-ci sont désormais gérées et contrôlées de manière automatisée. Ce n’est que lorsque le bon additif est rajouté en temps voulu dans la cuve de production que le programme déclenche la prochaine étape de travail. La nouvelle solution informatique permet de plus de gérer automatiquement certains paramètres, comme par exemple la température de la cuve et la vitesse de rotation des agitateurs.

Une qualité constante, à tout moment

Grâce au nouveau système de commande des processus, la réalisation des formules les plus complexes est désormais plus précise, plus transparente et surtout plus facilement reproductible ; une prouesse pour Rhenus Lub lorsque l’on sait que certaines des matières premières naturelles employées peuvent présenter des propriétés différentes. « Grâce à notre investissement, nous avons réellement changé de catégorie », insiste M. Reiners. « L’utilisation intelligente des données et des algorithmes personnalisés nous permet de mieux maîtriser les interactions des processus de production complexes, de piloter plus précisément la fabrication et d’éviter les lots défectueux. »

L’automatisation soulage le personnel

L’automatisation du site de production des graisses le plus moderne au monde facilite aussi grandement le travail des collaborateurs de Rhenus Lub. L’ensemble des processus de production étant toujours plus faciles à planifier sur la base des données disponibles, les experts en lubrifiants peuvent mieux organiser leur temps de travail. Le fonctionnement à vide, les temps d’attente ainsi que les pics d’activité prévisibles peuvent ainsi être évités. Résultat : une meilleure répartition de la charge de travail et beaucoup moins de stress. De plus, la commande automatique des différentes étapes de fabrication constitue une protection fiable contre l’erreur humaine. L’introduction d’additifs dans le strict respect de la formule est désormais contrôlée par des programmes dédiés qui ajoutent systématiquement la quantité exacte au moment opportun dans les cuves de préparation.

« La numérisation ne rime cependant pas avec une réduction des postes de travail, au contraire », explique Max. Reiners. « En Allemagne et en Europe, il existe une forte concurrence d’éviction. Grâce à notre solution inspirée de l’industrie 4.0, nous sommes à la pointe des fournisseurs de lubrifiants et demeurerons un partenaire majeur pour des grands noms de la construction mécanique et automobile, pour l’industrie ferroviaire et de nombreux autres secteurs. Ce nouvel investissement nous permet par conséquent de consolider nos emplois, voire d’en créer de nouveaux à long terme. »

À propos de Rhenus Lub

Rhenus Lub, entreprise d’envergure internationale, offre un éventail complet de lubrifiants spéciaux, de conseils en matière d’applications et de solutions de process dans le domaine du travail et de la transformation des métaux. L’entreprise, fondée en 1882 à Mönchengladbach, développe et produit des lubrifiants réfrigérants émulsifiables et non émulsifiables à l’eau pour des opérations d’usinage sophistiquées, des produits spéciaux pour le formage ainsi que des graisses et huiles spéciales. Sa clientèle se compose d’entreprises de pointe des secteurs de la construction mécanique, de l’automobile et de la fabrication d’équipements automobiles, de l’industrie des paliers à roulements, de l’agro-alimentaire, de l’aéronautique et de l’aérospatiale.

Leader en matière d’innovation, Rhenus Lub investit massivement dans la recherche et le développement. Plus de 20 % de l’ensemble de ses collaborateurs travaillent dans ce domaine. Rhenus Lub est présent dans 31 pays, au travers de ses différentes filiales et représentations.