Entretien avec le Dr Max Reiners, associé gérant, Dr. Ingo Nösler, Directeur des ventes de Rhenus Lub GmbH & Co KG  et Thomas Genz, Marketing.

En tant que l’un des principaux fournisseurs de solutions de lubrification, Rhenus Lub GmbH & Co KG répond chaque jour aux exigences d’un large éventail de clients. Avec une large gamme de produits de haute qualité destinés à divers utilisations, l’entreprise familiale, fondée en 1882 et dont le siège est situé à Mönchengladbach, a gagné la confiance de nombreux clients dans plus de 40 pays.

Wirtschaftsforum : Dr Reiners, une question préalable : Où voyez-vous votre entreprise après un an de confinement ?

Dr. Max Reiners: Depuis mars 2020, nous étions comme dans un brouillard. Les ventes d’huiles pour l’usinage des métaux ont baissé de manière significative, les ventes de graisses lubrifiantes un peu moins. Cependant, depuis le troisième trimestre, on observe une reprise et le quatrième trimestre de 2020 a été vraiment fort, de sorte que nous n’avons pas enregistré de perte sur le résultat net. Indépendamment du coronavirus, je nous vois en tête en termes de parts de marché en Allemagne, dont nous représentons environ un tiers. En termes de développement, nous sommes certainement dans le groupe de tête.

Wirtschaftsforum : À quoi ressemble le portefeuille de produits de Rhenus Lub ?

Thomas Genz: Rhenus Lub repose sur trois piliers. Le premier pilier est celui des fluides de coupe avec les huiles pour l’usinage des métaux, le second est celui des graisses lubrifiantes. Le troisième pilier est quant à lui représenté par notre département « rhenus lubrineering ». Ici, tout est concentré sur la gestion des fluides. Nous prenons en charge les processus complets de nos clients pour tout ce qui concerne les fluides dans leur production. Nous les aidons à maintenir et à optimiser leurs processus.

Dr. Ingo Nösler: Nous accordons une grande importance à la recherche et au développement et avons développé de nombreuses innovations en termes de produits. Du côté de la production, nous sommes également l’une des usines de graisses les plus modernes d’Europe et nous avons mis en œuvre l’Industrie 4.0 (smart factory) depuis longtemps. Nous gérons la production et le développement au plus haut niveau.

Wirtschaftsforum : Pouvez-vous nous donner quelques exemples d’innovations ?

Dr. Ingo Nösler : Nous avons été les premiers à mettre sur le marché des lubrifiants réfrigérants sans bore et sans amine. De plus, nous nous concentrons toujours sur la santé de l’utilisateur. Nous étions actifs dans ce domaine avant même que la tendance n’atteigne le marché. Par exemple, pendant la pandémie, nous avons commercialisé des fluides de coupes respectueux de la peau pour l’usinage des métaux. Dans ce domaine, nous allons souvent au-delà des exigences légales, ce qui est l’une de nos forces.

Wirtschaftsforum : Quel rôle joue le développement durable dans votre entreprise ?

Dr. Max Reiners : Pour les graisses lubrifiantes, nous proposons des produits biosourcés ou biodégradables. Nous utilisons de l’électricité verte et des fûts reconditionnés dans un second cycle d’utilisation. Nous sommes membres de l’initiative Pacte mondial des Nations unies et nous nous considérons comme une entreprise durable au-delà de nos produits.

Dr. Max Reiners

Dr. Ingo Nösler

Thomas Genz

Wirtschaftsforum : Qui utilise vos produits ?

Dr. Ingo Nösler : Des FEO et des fournisseurs. Nos clients sont présents dans toutes les industries d’usinage du métal ou dans lesquelles une lubrification est nécessaire. Il s’agit notamment des industries automobile, ferroviaire et aéronautique. Mais nous avons également développé très tôt des solutions pour les énergies alternatives, par exemple pour l’énergie éolienne et l’électromobilité.

Wirtschaftsforum : Vous êtes présent dans le monde entier. Quels sont vos objectifs en matière d’exportation ?

Dr. Ingo Nösler : Notre priorité, c’est l’Europe. Outre l’Espagne, la France et les Pays-Bas, où nous avons nos propres filiales, les principaux pays sont le Danemark, l’Autriche, la Suisse, la Hongrie et l’Italie. En dehors de l’Europe, nous travaillons avec des partenaires locaux. Nous réussissons partout où la demande en solutions produits est élevée.

Wirtschaftsforum : La quatrième génération a récemment rejoint l’entreprise familiale. Quels sujets sont particulièrement importants pour eux ?

Dr. Max Reiners : La jeune génération donne des impulsions importantes pour la transformation écologique et numérique. En tant qu’entreprise, nous sommes actifs dans ces domaines depuis longtemps. Grâce à leurs activités professionnelles, les quatre enfants apportent toutefois une nouvelle perspective sur ces sujets importants. Ils contribuent ainsi de manière décisive à renforcer encore notre entreprise familiale, grâce à leur force d’innovation et à des concepts durables pour le futur.

Wirtschaftsforum : Et quelles sont vos perspectives pour le futur ?

Dr. Max Reiners : Notre objectif le plus important, tout d’abord, est de rester en bonne santé. Nous abordons la question de la pandémie chaque semaine et suivons les derniers développements. En outre, nous voulons nous concentrer encore davantage sur l’utilisation durable des matières premières. Nous ne savons pas encore à quoi ressemblera la « nouvelle normalité » après la pandémie. Il y aura certainement des changements sur le marché intérieur. Sur le plan stratégique, nous souhaitons poursuivre une croissance rentable. Nous sommes très bien placés pour cela en termes de développement, de production, d’application et de service. Nous voulons également étendre notre service après-vente et devenir encore plus forts dans les pays européens voisins.

L’interview a été publiée dans Wirtschaftsforum

Télécharger l'article